Conseils pour soulager les douleurs d’arthrose

arthrose

Au-delà de 50 ans, il n’est pas rare d’avoir mal aux articulations. Dans le cas où l’origine des douleurs provient d’une déficience du cartilage, il s’agit alors de l’arthrose. En outre les médicaments prescrits par les médecins, on peut également limiter l’avancement de la maladie et soulager les douleurs en faisant appelle à des solutions naturelles qui peuvent être tout aussi efficace. Voici alors quelques conseils pour apaiser les douleurs liées à l’arthrose.

Masser avec de l’huile essentielle de gaulthérie

Contrairement à d’autres maladies des os, l’arthrose ne provoque pas de douleurs constantes. Toutefois, le malade peut sentir une douleur particulièrement forte après un effort intense ou quand il est fatigué. Dans ce cas, on peut utiliser de l’huile essentielle de gaulthérie pour masser la zone douloureuse. Composée à 99% de salicylate de méthyle, cette substance proche de l’aspirine est antalgique et anti-inflammatoire.

Prendre de la glucosamine et de la chondroïtine

La glucosamine et la chondroïtine sont reconnues comme des substances qui permettent de retenir l’eau et de donner de l’élasticité au cartilage. En prenant un complément alimentaire à bas de ces deux substances deux à trois fois par jour pendant deux à huit semaines, les douleurs d’arthrose devraient être moins intenses. Toutefois, ce complément alimentaire est déconseillé chez les personnes diabétiques ou asthmatiques.

Faire de l’exercice physique

Pour diminuer les douleurs liées à l’arthrose, il est vivement recommandé de pratiquer une activité physique régulière qui permet d’entretenir les muscles autour et de diminuer les contractures douloureuses. Les exercices sont à répéter deux fois par semaine sauf quand l’articulation fait mal. À ce moment-là, il faut s’accorder une petite pause.

Conseils pour gérer le stress au travail

stress au travail

Considéré comme le mal du XXIème siècle, le stress est un phénomène de plus en plus courant dans le cadre professionnel. Se manifestant par un sentiment d’anxiété, d’angoisse ou encore d’irritation, il peut affecter négativement son quotidien. Pour remédier à ce problème, on vous livre quelques conseils pour gérer le stress au travail.

Chercher l’origine de votre stress

Pour pouvoir gérer efficacement le stress, il est indispensable d’identifier tout d’abord ses causes. Pour ce faire, on doit être particulièrement attentif pour détecter après quels évènements on se sent dépassé, énervé ou encore irrité. Parmi les principales causes du stress, on retrouve la surcharge de travail, mais aussi une difficulté à gérer le temps, une pression importante de sa hiérarchie ou encore une mission mal définie. Cette liste n’est toutefois pas exhaustive. Seule une véritable introspection permet de savoir les sources de son stress.

Transformer le stress en quelques choses de positif

Tout le monde ressent du stress, la vraie différence entre les individus repose sur la capacité de chacun à le gérer. Cependant ce mot « gérer » ne veut pas dire le faire disparaître. Il s’agit surtout de transformer le sentiment d’angoisse et d’anxiété en quelques choses de positif qui permettent de se motiver. De ce fait, au lieu de penser à la surcharge de travail qui vous attend, vous y référez comme un nouveau challenge. De cette manière le stress va vous pousser à vous dépasser et à garder un état d’esprit positif tout en effectuant le travail.

L’impact de la sophrologie sur la confiance en soi

impact de la sophrologie sur la confiance en soi

La confiance en soi est quelques choses qu’on apprend rarement à l’école. Si au primaire, on ne ressent pas forcément un manque d’estime de soi, c’est surtout vers l’adolescence et à l’âge adulte qu’on commence à se sentir mal dans sa peau et à prendre conscience de l’importance de la confiance en soi. Pour développer son estime de soi, on peut faire appel à la sophrologie.

La sophrologie: c’est quoi exactement ?

La sophrologie fait référence à un ensemble d’exercice qui permet de développer son bien-être intérieur. Il s’agit de séances spécifiques qui peuvent être proposées aussi bien aux enfants qu’aux adolescents qui cherchent à mieux se connaître et à être en paix avec eux-mêmes. Considéré comme un outil de développement personnel, il amène la personne à travailler sur ses propres valeurs et à mieux se connaître. Les séances consistent à identifier les conséquences du manque de confiance en soi à éliminer les blocages et à s’accepter afin de mobiliser ses capacités.

Comment la sophrologie améliore la confiance en soi ?

Cette méthode est très efficace pour améliorer sa confiance en soi. En effet, ses différentes séances permettent de se recentrer sur soi-même, de s’interroger sur les causes de son mal-être, d’évaluer les conséquences et de travailler sur la manière d’éliminer les blocages qui puissent empêcher l’individu à atteindre son plein potentiel. Les premières séances permettent surtout de prendre conscience des impacts d’un manque de confiance de soi sur son quotidien. Cela va permettre de motiver l’individu à trouver les causes de son mal-être et à rechercher des solutions .

Comment l’émotion altère la réalité ?

émotion altère la réalité

Plus jeune, on nous a toujours conseillé de ne jamais prendre de décision dans la colère, la tristesse ou encore la joie, mais pourquoi? Pour trouver des explications, plusieurs scientifiques du monde entier se sont penchés sur le sujet. Des recherches ont montré de réelles corrélations entre nos émotions et notre perception de la réalité. Voici quelques pistes de réflexion sur ce sujet.

Les émotions polluent le raisonnement

Plusieurs études ont montré qu’un état émotionnel non canalisé mène à une représentation erronée de la réalité. En effet, quand on ressent du mépris, de la colère, de l’envie, de la culpabilité, de la honte ou encore de l’embarras, ses facultés de jugement et d’adaptation sont facilement faussées. Cela s’explique surtout par le fait que les émotions polluent le raisonnement. Au lieu d’emprunter le chemin de la raison, on est plus enclin à suivre son état émotionnel. En d’autres mots, le cœur l’emporte sur la raison, ce qui nous amène à interpréter les intentions et les émotions d’autrui selon son état émotionnel.

Une réalité affectée par un souvenir émotionnel

Généralement, le cerveau a tendance à garder en mémoire une information qui a été reliée à un état émotionnel. Que cette information soit auditive, olfactive, visuelle ou encore gustative, elle peut par la suite altérer notre vision de la réalité. En effet, à la vue d’un objet qui rappelle cette information, on aura tendance à l’associer à notre expérience antérieure. De ce fait, même si un évènement n’a rien à voir avec ce qu’on a vécu auparavant, vous aura toujours tendance à l’associer à cette image.